Accompagnement et conseils professionnels

Objectif Réussir

Association loi 1901 à but non lucratif

Créez la relation Elève - Parent - Enseignant

Etre parent comme enseigner sont remplis d'aventures...

Je vais vous en conter quelques unes, pour vous conforter dans l'idée de créer ce contact avec les enseignants, avec votre enfant.

Les réunions Parents-Profs sont la clé d'une triangulation réussie !

Essayez, cela va tout changé, pour vous, pour votre enfant, pour vos relation avec ses enseignants.  

En effet, vous avez 2 choix :

- aller à la rencontre des enseignants, pour découvrir que, engagés dans leur métier, ils sont prêts à vous accompagner pour la réussite de leurs élèves, vos enfants !

- attendre qu'il y ait une remarque, qu'elle vienne de votre enfant, d'un bulletin, d'un carnet de correspondance, une baisse de niveau, un comportement qui vous interroge, pour partir en quête d'une réponse.

 

 

 

Les réunions Parents-Profs

Lors des réunions Parents-Profs,  j'allais voir les profs d'EPS, de dessin, de technologie, de 2e langue, d'option ou de musique. Pourquoi me diriez-vous ? Peu sollicités, ils ne restaient pas longtemps à ces réunions, mais pour autant, leur connaissance de leurs élèves, qu'ils avaient le temps d'observer dans leurs cours, leur permettait de diagnostiquer si tout allait bien pour votre enfant.

Après, en parlant de la matière avec le professeur, devant votre enfant, la revalorisait à vos yeux, à tous 3 !

 

Découvrez votre enfant par ses profs

Les profs de maths et les profs principaux sont très sollicités, alors envisagez un rendez-vous à part si nécessaire. Et répartissez-vous le travail avec votre conjoint, en négociant que votre enfant accompagne le 1er qui arrive à rencontrer un prof ! Ces rencontres vous permettent en tant que parents de mieux comprendre comment cela se passe en classe pour votre enfant, de mettre un visage et un échange sur une matière et les notes et remarques d'un bulletin. Elles permettent aussi de comprendre que vous travaillez, parent, enfant et enseignant, dans un même objectif : la réussite au mieux de ses choix d'un enfant, le votre, et l'élève de son prof. 

Le pronostic enseignant

J'avais un lycéen dont les copies étaient illisibles. Il écrivait en se penchant sur sa feuille. Beaucoup d'enseignants renonçaient à lire la totalité de ses écrits. Je lui suggérais la consultation d'un ophtalmo ! Il revint avec des lunettes, mais n'écrivit qu'un peu mieux. Comprenant que son atout serait l'oral, je lui signalais que si l'aspect ne fait pas la note, il y contribue souvent... Il y alla cheveux attachés et propres, veste et jean ; sa note et les remarques qui l'accompagnèrent furent bonnes. Son niveau restait préoccupant. Intelligent, je ne le voyais pas redoublé et il serait moyen dans la classe supérieure, ce qui ne le satisferait pas, étant travailleur mais illisible.

C'est lui qui trouva la solution : intéressé par la littérature, il choisit de redoubler dans une section littéraire, où il trouva sa place.

Cette anecdote raconte un succès, mais il y en eut d'autres en primaire !

 

Accompagnement parental

Objectif Réussir a créé, dès ses débuts, du soutien en petit groupe de différents niveaux. Convaincue que l'entraide pouvait créer une émulation motrice, qui permettait aux élèves de devenir autonomes, je leur soumettais des exercices à faire, les laissais y travailler seuls ou avec un camarade, puis je revenais vers eux pour voir s'ils arrivaient à trouver les solutions.

Ainsi cela revalorisa une jeune fille, dyslexique, dyspraxique et dyscalculique. Douée d'esprit pratique et d'analyse, elle aida ainsi en mathématiques et français des élèves dans 2 à 3 classes au-dessus d'elle...  Entrant CM2, elle était venue avec sa maman pour mieux s'intégrer dans le cursus classique, après quelques années d'accompagnement en Institut Médicalisé d'Enseignement (IME). C'est plutôt une meilleure compréhension de la façon de travailler de son professeur des écoles qui l'aida à trouver son mode de travail en classe.

Cette dernière anecdote vous confortera peut-être de vous engager, pour vous, pour les autres, mais surtout pour vous !

 

Interagissez à l'international

S'ouvrir aux autres, à d'autres cultures, d'autres modes de raisonnement, c'est se qu'offre l'accueil et l'échange avec des jeunes d'autres pays.

Cela est favorisé dès l'apprentissage d'une langue, avec des organismes comme l'OFAJ, le BELAF, INTERCAMBIOS

Interagissez en local

Créer ou être engagés dans une ASSOCIATION peut se faire en étant MINEURS !

 

Etre engagés et actifs dans un CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS et/ou DES JEUNES se fait en allant vers les élus municipaux, pour constituer un Conseil Municipal des Jeunes.

Interagissez en transversal

Interagir en transversal, c'est communiquer en intégrant que chaque personne est indispensable au bon fonctionnement d'une entreprise, et à plus grande échelle, d'une société.

L'association ENTREPRENDRE POUR APPRENDRE fonctionne merveilleusement, du collège jusqu'au niveau étudiants, pour donner du sens aux postes occupés par chacun, en conception, production, marketing, commercialisation ...

Des compétitions locales et régionales ont lieu chaque année et créent du lien entre élèves, parents et enseignants, avec l'aval de leur direction. 

Interagissez en vertical

Le mode d'interaction vertical est fréquent dans nos entreprises et sociétés, apportant de la rapidité dans la prise de décision, mobilisant un petit nombre d'acteurs pour ces décisions.

 

L'évolution en cours prône un management alliant les côtés positifs du management vertical et du management horizontal.

 

Le fait d'être engagés dans une association, une entreprise, une commune, ou plus, peut permettre de faire évoluer ce qui est en ce qui pourrait être, en mieux, si on reste attentif à tout, et à tous...